Récemment, on m’a dit que je n’étais pas “maternelle”. Du coup, je me suis demandée ce que ça voulait vraiment dire.

  • Selon le Larousse :
    Qui rappelle le comportement d’une mère : Des gestes maternels.

 

Alors j’ai cherché, j’ai lu, j’ai retourné dans tous les sens et j’ai fouillé dans ma mémoire des brides de ce que voulait dire “être maternelle”. Et ce que j’ai découvert est exactement ce à quoi je pensais.

Oui, il n’y a pas de “bonnes” ou de “mauvaises” façons d’être maternelle. Chaque mère est maternelle à sa façon, avec son caractère, son passé, ses principes et tout un tas de paramètres qu’elle seule a défini.

Seulement voilà, dans notre monde où il faut absolument être parfaite en tout point, il n’y a pas de place pour la diversité. On estime qu’une mère n’est pas maternelle si elle n’est pas assez comme si ou comme ça avec ses enfants. Il faut être tendre, attentive, aimante, bienveillante et tout un tas d’autres adjectifs. Mais attention, pas trop quand même hein.

Il faudrait qu’on soit toutes faites dans le même moule et qu’on restent bien dans la case “maman parfaite”. Nous ne devons pas en sortir et oeuvrer sans cesse pour arriver sur la première marche du podium.

On nous impose un modèle depuis des millénaires. Sauf que la vie, la façon de vivre est non seulement propre à chacune mais surtout, elle évolue constamment. On ne peut pas reproduire le modèle de nos arrière-grand-mères par exemple. Parce qu’on ne vit pas dans la même société et que nous n’avons pas le même sens des priorités.

Et en plus, la mère parfaite n’existe pas dans la vraie vie.

Car oui, les mamans de notre époque sont différentes des autres époques.

Nous ne sommes pas “maternelle” de la même façon, comme je le dis plus haut. Et tant mieux. Sinon, ça voudrait dire que nous sommes des clones incapables d’évoluer. J’veux pas dire de conneries, mais il me semble que l’espèce humaine est plutôt prompte à se développer, à innover, à grandir, à se transformer, et ce depuis la nuit des temps.

Et je ne comprends pas pourquoi on nous impose encore les carcans anciens.

Heureusement, les mères ne se laissent plus guider, elles s’imposent et imposent leur façon d’éduquer. Elles choisissent leur vie de la manière la plus personnelle et la meilleure selon elles-mêmes.

Je n’ai pas de conseils à donner, juste mon avis, mais il y a une chose dont je suis sûre, c’est que je ne suis peut-être pas maternelle aux yeux de certains, mais ce qui compte pour moi, c’est de l’être suffisamment aux yeux de mes enfants. Et de l’être selon ce que moi je veux.

Alors les mamans, n’écoutez pas les “tu devrais” ou les “moi à ta place”, balayez les “tu n’es pas assez si ou ça” et faites juste comme vous le voulez, comme vous le pouvez et comme vous le sentez. Ah bah finalement, je donne un conseil 😉

Etre vous même, ça ne fera pas des enfants parfaits mais ça fera des enfants heureux.