Salut Michel, c’est encore moi. Je vois que suite à mon premier article sur le dépistage de la myopie, tu as encore des questions à me poser.

Ça tombe bien, j’ai plein de réponses à te donner.

Depuis quelques temps, la Mini teste ses nouvelles lunettes équipées de verres Nikon.

Déjà, en tant que fan du Japon, elle est en joie d’avoir des verres de technologie nipponne.

Ces nouveaux verres lui offrent un confort visuel optimal. Elle porte ses lunettes toute la journée alors il me paraît essentiel que ses verres soient confortables et que ça lui plaise esthétiquement.

C’est pourquoi les verres Nikon sont une très bonne option car en plus d’être plus fins que les plus fins de tes copains des verres standards. Le regard est conservé genre on n’a pas l’impression d’avoir deux têtes (la chose que je déteste le plus au monde avec les barres chocolats qui commencent par un « O » et qui finissent par « vomaltine », imagine un peu Michel). Et la vision est ultra précise avec une restitution  parfaite des images.

C’est japonais quoi ! Et je te rassure, Michel, c’est fabriqué en France

Le petit plus : ils sont équipés de la technologie anti-lumière bleue.

C’est important car depuis l’entrée en sixième, la Mini travaille encore plus sur écran. Tous ses devoirs de maths, par exemple, sont sur ordinateur et elle a beaucoup de livres scolaires numériques. Et comme ses profs sont des dingues, elle a près d’1h de travail sur ordi à la maison tous les jours.

Michel, tu sais, moi même j’utilise des lunettes pour ça au boulot et je peux te dire que c’est super cool car depuis, je ne rentre plus à la maison avec des maux de tête à se taper contre les murs.

Donc, pour aller avec ses verres de folie, il fallait des montures de folies.

Et son impression après plusieurs jours d’essai, elle est toujours aussi enthousiaste :

  • Que penses-tu de tes verres ?
  • Ils déchirent ! Je ne sens presque pas mes lunettes !

Oui bon, c’est une enfant Michel hein, elle ne va pas te faire un roman de 400 pages. Mais ce que je vois moi (alors que je suis super myope), c’est qu’elle ne passe plus son temps à tripoter ses lunettes, qu’elle ne se frotte pas trop les yeux, et qu’elle ne se plaint pas de maux de tête après avoir fait ses p#@ain d’exos sur le théorème de Pythagore.

Alors, Michel, si tu veux que tes enfants adoptent les verres optiques Nikon, rends toi chez les opticiens partenaires que tu trouveras sur le mini-site dédié.