Chers râleur.

Je sais que tu kiffes râler. Le râlage, c’est un art de vivre. Mais aujourd’hui, j’ai envie de râler contre toi, le râleur.

Mais d’abord, un peu de définitions:

Râleur, râleuse. Nom et adjectif. Familier. Qui râle habituellement ou à la moindre occasion.
Râler. verbe intransitif. Familier. Manifeste son mécontentement, sa mauvaise humeur par des plaintes, des récriminations.

On peut ajouter ceci dans la définition : qui vient maugréer sur tous les réseaux sociaux de la Terre. Se permet de rouspéter sous tous les statuts possibles juste pour son plaisir personnel alors qu’on ne lui a rien demandé.

Synonyme : Troll.

J’ai bien conscience que le début d’année est propice pour râler à tout va. D’abord, il y a eu le 1er janvier qui tombe toujours mal. Et tous ces cons qui ont klaxonné ou jeté des pétards à minuit, perturbant le moment du salto arrière triple salkow vrillé rotatif que le petit chinois était en train de réaliser sur une boule de chewing-gum géante accrochée à une barre horizontale tenue par deux gros chinois en équilibre sur des dés à coudre montés sur ressorts devant le rire hilare de Patrick Sébastien.

Ensuite, il a fallu te taper la foutue galette des rois et sa foutue fève.

Partout, tout le temps. Au boulot, chez mémère Janine, à la cantine, chez pépère Robert, à la maison avec les gosses, chez papi Georges, à la soirée annuelle de ton association, chez tata Germaine, bref, t’en a bouffé pendant 15 jours alors que t’aimes pas la frangipane et que t’as jamais la fève. Et quand je dis bouffé, c’est au sens propre et figuré. Parce la Terre entière à partagé ses photos de galette et de fève sur Facebook.

Et après la galette, ce sont les crêpes avec la chandeleur.

Crêpes par ci, crêpes par là. T’en vois un défiler constamment sur tes réseaux sociaux en plus d’en manger tout le temps (oué tout comme la galette). Evidemment, jamais tu ne vas dire que tu adores les crêpes. Non, tu vas évoquer les confitures industrielles fabriquées par des enfants qui font pousser des fraises hors saisons. Tu vas juger ceux qui mangent du Nutella et son huile de palme qui fait mourir les singes. Bref, tu vas trouver de quoi dégoûter les gens de leurs crêpes.

Ensuite, faut se taper Mardi Gras et tous ces déguisements à la con.

T’as pas de bol, ça s’enchaîne. Tous ces gosses qui tannent leurs parents depuis des semaines avec Mardi Gras. Il leur faut un déguisement pour l’école et un autre pour la fête du bled. Et bien sûr, tout le monde poste la photo de son chiard déguisé en Reine des neiges ou en Spideman.
Nan mais c’est incroyable tous ces gens costumés. la caissière de Leclerc en coccinelle. La libraire en Joconde. Le boucher en légume. Ton voisin en pirate. Ils n’ont vraiment que ça  à faire hein.
Vite dis le sur Facebook. Entraide toi parce qu’après, il y a pire…

Oui parce qu’après Mardi Gras, alors là, c’est le pompon avec la Saint Valentin.

Quelle horreur cette fête commerciale. Tu n’en peux plus, chaque année c’est pareil ! Des tonnes de messages mielleux, des coeurs rouges et roses partout. Des fleurs à offrir, des chocolats, des cadeaux pourris, des week-end en amoureux en thalasso, des “je t’aime mon lapinounet” et des “tu es l’amour de ma vie ma chérinounette” à gogo qui te répugne.
Tu t’indignes ! Comment les gens peuvent être aussi cons pour tomber dans le panneau ! Tout ça n’est que commercial ! Heureusement que tu es là pour dire à tous les amoureux de pacotilles qui ne se disent jamais qu’ils s’aiment le reste de l’année, ce qu’est vraiment la Saint Valentin et surtout, QUI est-il ! Bah oui, c’est incultes l’ont oublié !

C’est quand même pas facile pour toi ce début d’année, tout ça en moins de 2 mois, c’est trop ! Et le pire c’est que ça recommence chaque année !

Alors pour toi, mon cher râleur, mon petit troll, je tiens à te dire ceci :

 

Allez bisous.