Julie est caissière dans un supermarché, elle élève seule sont petit Lulu de 3 ans, son unique rayon de soleil d’une vie difficile et celui pour qui elle se bat tous les jours.
Mais un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude.

Mais elle accepte pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…

Mais la vie est décidément dure et ne donne pas répit pour les braves…

Olalalalalala… la claque !

Quel fantastique roman, quelle plume, quelle histoire magnifique ! C’est la première fois que je ressens autant de choses en lisant. Impossible de le lâcher une fois qu’il est ouvert. Je l’ai lu en quelques jours, me couchant super tard juste parce que je n’arrivais pas à le refermer. D’un page à l’autre, on passe par tous les sentiments. J’en ai la chaire de poule rien qu’en écrivant ceci !

J’ai ressenti de la compassion, puis de la tendresse, puis de l’amour, puis de la joie, puis j’ai ri et j’ai pleuré. Beaucoup souri et beaucoup pleuré. Ensuite, j’étais en colère, j’étais dégoûtée et puis blasée. Et pour finir, étrangement sereine.

J’ai l’impression d’avoir été dans la peau de tous les personnages. Chacun avait un bout de moi en eux. Leur histoire est tout simplement incroyable et incroyablement écrite.

Bref, ce roman restera gravé dans mon coeur et il est entré dans mon top 10 de mes livres préférés. Maintenant, je vais m’attaquer aux autres romans de Agnès Ledig.