Voilà, j’entends parler de césarienne de confort (?!) et je dois dire que ça me hérisse le poil ! Nan mais “césarienne de confort” quoi, rien que ça…

Bon alors, voilà ma vision de la césarienne. Et en plus, j’ai même testé pour toi le confort suprême de la césarienne :

Déjà, une césarienne, c’est “rien” qu’une opération où on t’ouvre le bide. Oué, des mecs et des meufs avec des blouses, des gants toussa, dans un bloc opératoire avec un gars qui surveille si t’es pas en train de crever de l’anesthésie. Mais c’est confort paraît-il.

Une fois scalpée, les mecs, ils mettent leurs mains dans tes tripes pour sortir ton bébé. Mais après ça, bah faut recoudre quoi. Ton bébé, tu ne le vois pas, tout le monde est avec lui, sauf toi et le pauvre interne qui te recoud. Mais c’est confort paraît-il.

Ensuite, une fois réveillée, t’es à l’ouest quoi. Oué c’est pas comme si t’avais passée des heures (voir des jours) à souffrir de contractions sa race, que t’es crevée, que tu crois que tu vas mourir tellement t’as mal au bide. Ah mais oui, c’est vrai, t’as oublié que tu sortais d’une césarienne. Mais c’est confort paraît-il.

Là, c’est simple, tu peux pas bouger pendant des heures. T’as une sonde urinaire très glamour, une perf pour te nourrir et une injection d’Héparine au cas où tu nous ferais une petite embolie pulmonaire de derrière les fagots. Mais c’est confort paraît-il.

Ah oui, un truc fun aussi. Pendant quelques jours, t’as tellement mal à cause des tranchées que tu te tapes des injections de morphine dans la cuisse pour essayer de dormir genre 2 heures de suite. Sympa les tranchées, ce sont juste des contractions qui resserrent ton utérus que ça te fait comme si on te réouvre le bide mais sans anesthésie. Mais c’est confort paraît-il.

Donc, au bout de 24 heures, t’as plutôt intérêt de te lever dare dare si tu veux pas morfler. Oué parce que plus tu mets du temps à te lever et plus les tissus qui cicatrisent se collent entre eux pour te faire douiller sa mère la flûte ! Essaye de décoller du scotch américain sur une plaie ouverte pour voir. Mais c’est confort paraît-il.

Pi faut dire que c’est génial de ne pas être capable de se lever pour prendre son bébé dans ses bras. Et si tu allaites, c’est encore mieux vu que comme ton utérus ravagé se rétracte plus vite, bah t’as encore plus mal. Mais c’est confort paraît-il.

Les semaines qui suivent, tu marches pliée en deux comme une vieille et t’as mal à chaque fois que tu te lèves de ton canapé et que tu dois t’asseoir pour pisser. Mais c’est confort paraît-il.

Bref, c’est clair que perso, j’ai vécu ma césarienne en urgence comme si j’avais accouché sur un nuage… Un rêve au goût de confort ultime… Tiens c’était tellement bien que j’en redemande, ça se mange sans fin…

Ah oui et toutes les réflexions du genre “une césarienne c’est pas naturel” oui encore “c’est pas un vrai accouchement”, savez-vous où vous pouvez vous les mettre ?

Bref, la césarienne ou l’accouchement par voie basse, ça fait souffrir. Ok c’est le jeu, on le sait, mais si on pouvait arrêter de comparer nos accouchements et juste être bienveillantes entre nous, on pourrait enfin vivre pleinement notre maternité.