Si tu me lis régulièrement, tu sais que j’ai des problèmes avec ma mère. Ma mère est une mère toxique qui a brisé ma vie.

Ma mère est toxique, malveillante, manipulatrice, mythomane.

Mais elle ne s’en rend pas compte. Je pense qu’elle a fait ce qu’elle a pu avec les armes qu’elle avait. Elle n’a pas eu une enfance si facile malgré l’argent et la bonne famille. Les mensonges et les non-dit qu’elle a découvert plus tard ont sans doute contribué à son comportement.

C’était comme ça qu’elle avait été élevé et elle a répété l’histoire avec moi.

Enfin, c’es ce qu’elle m’ait dit et c’est ce que j’ai cru jusqu’à l’année dernière.

Mais ça n’excuse en rien ce qu’elle m’a fait. Parce que moi même, j’ai subi ses mensonges et ses non-dits et ça ne m’a pas empêché d’être une bonne mère.

J’ai vu un documentaire une fois et j’ai relevé plusieurs faits que j’ai vécu. Un psy dit qu’un enfant va forcément aller dans le sens de sa mère parce qu’il n’a pas conscience que sa mère puisse être toxique, menteuse, voleuse ou autre. Pour un enfant, sa mère est parfaite et elle est un modèle. Et en plus, l’enfant ne veut pas attirer de problème à sa mère donc, il va toujours croire et même faire en sorte que tout le monde croit sa mère.

J’ai suivi ma mère dans tous ses mensonges. J’ai cru tout ce qu’elle me disait, même si parfois c’était étrange. Comment aurais-je pu imaginer que ses dires étaient faux. C’est comme ça que j’ai cru avoir un père qui en fait n’était pas le mien. Ou que j’ai cru subir des attouchements alors que ça n’est jamais arrivé.

Elle mentait sans cesse, elle inventait sa vie et par conséquent la mienne. Nous étions seules face aux autres. Personne ne voulait nous voir et elle disait que c’était leurs fautes à eux. J’étais enrôlée dans ces histoires sans m’en rendre compte.

C’est tabou de dire qu’une mère est toxique pour son enfant. Il faut briser cette idée que toutes les femmes sont faites pour êtres mères. C’est faux.

Ces mères toxiques en veulent à leurs enfants et elles s’en prennent à eux.

Pour ma part, j’étais un accident, ma mère avait 18 ans à peine. Elle ne m’a pas voulu contrairement à ce qu’elle me disait. Puis, 22 mois plus tard est arrivé mon frère, lui aussi non désiré, qu’elle a eu avec un autre homme.

5 ans plus tard, ma mère et cet homme se séparent avec pertes et fracas. Ma mère abandonne mon frère et me prend sous le bras. Elle a choisi de laisser mon frère et de me prendre, parce qu’elle savait que si elle m’abandonnait moi aussi, j’irais à la DDASS.

Elle a subi ce choix. Ce qui peut paraître contradictoire mais c’est vraiment ce que je crois. J’étais sa fille et son boulet en même temps. Elle m’a traîné avec elle sans avoir envie que je sois là.

Ma mère était toxique parce qu’elle ne s’est jamais occupé de moi. Je veux dire que j’étais nourrie, habillée et tout ça mais je n’ai jamais eu d’affection. Je n’existais pas pour elle. j’étais là sans être là. C’est comme ça qu’à partir de 7 ans, j’étais libre de faire ce que je voulais. No limite. je n’avais aucun cadre, aucune règle.

Enfin, si j’avais de l’affection, mais juste après c’était plutôt des reproches.

Il faut le dire : je l’emmerdais. Elle aurait préféré ne pas m’avoir et je ressentais ça chaque jour.

Même quand j’ai essayé de fuguer et que je me suis fait ramener par les flics, elle n’a rien dit. elle n’a pas gueulé. elle ne m’a pas privé de sortie. Rien. Aucune émotion. Alors que mon beau-père de l’époque était en panique. C’est comme quand j’ai eu un accident de voiture. j’ai failli mourir écrasée par un arbre. Mais elle, elle n’avait pas paniqué, elle était zen.

Personnellement, ça arrive à mes enfants, je péte des plombs, je panique, je pleure…

Tous ce que je lis nuque je vois sur le sujet fait ressortir plein de choses qui  m’ont émus et qui m’ont fait mal.

Et maintenant, comment devenir un adulte avec tout ça ? Quand on a aucune base, qu’on a subi beaucoup de choses qui nous font reculer ? Comment faire ?

Je suis sortie de l’emprise de ma mère à 30 ans. Le masque est tombé et j’ai découvert qui elle était vraiment. Depuis, j’ai coupé les ponts avec elle, c’était vital. Pour moi, pour mes enfants et pour Bruce.

Et c’est là que je me suis rendue compte que toute mon enfance n’était que mensonges et que tout ce que j’ai fait pendant 30 ans, tout été sous sa décision. J’étais son pantin qu’elle articulait comme elle voulait. Et pour moi, tout ça paraissait normal. Je ne pensais pas une minute qu’elle me faisait du mal.

Les mères toxiques font vivre un enfer à leurs enfants. Et pour ces enfants, c’est ça la vie normale…

Tous les enfants de parents toxiques vous le diront, jamais nous n’aurions pu imaginer que c’était possible d’être détruit par nos propres parents.

Depuis quelques temps, le voile se lève, le sujet est de moins en moins tabou et les enfants victimes se rendent compte que non, nous ne sommes pas seuls et que ça arrive à beaucoup d’entre nous (car oui, nous sommes des victimes…).

Alors chaque jour, je dis à mes enfants que je les aime, je la prends dans mes bras, je leur dis qu’il sont merveilleux.  Je leur donne tout ce que je n’ai pas eu. Parce que l’histoire n’est pas obligé de se répéter.

Je suis désolée pour ce billet fouillis, c’est un sujet encore très sensible pour moi.

Les billets sur ma mère à lire làlà et .

EDIT:

Ma tante vient de me faire quelques révélations concernant l’enfance de ma mère.

Elle a été choyée et adorée par sa mère et son père l’aimait aussi. Les histoires de famille étaient dites. Sa vie à basculé à la mort de sa mère. C’est elle qui s’est auto détruite, elle est tombée enceinte par accident sans vouloir dire de qui ni comment et elle a préféré fuir que d’accepté l’aide de son père.

Ma mère m’avait toujours dit qu’elle était rejetée par sa famille…. Finalement, elle n’a pas reproduit et n’avait pas de parents toxiques. ces parents étaient tout à fait “normaux”. Et moi, encore une fois, j’ai cru à ses histoires…

Même si ça fait maintenant 8 ans que je n’ai plus aucun contact avec ma mère, je découvre encore des choses. Chaque jour. Et crois moi, c’est usant. Donc maintenant, je prends les choses comme elles viennent, je n’accorde plus d’importance à tout ça et je vis ma vie déjà bien remplie.

J’aurais tourné la page définitivement quand j’aurais fini d’écrire mon histoire. J’ai choisi cette thérapie, j’écris depuis 3 ans pour sortir tout ce que j’ai à sortir, et ça me fait un bien fou !

Si, toi aussi tu as eu un parent toxique, n’hésites pas à laisser ton témoignage. Tu n’es pas seul(e).