Un beau roman de la rentrée littéraire 2019 !

Esther est une petite fille qui veut entrer dans un moule. Elle vit a Marseille dans les années 70, avec ses parents qui se sont pas comme les autres.

Sa mère, anticapitaliste, ne jure que par Mai 68 et son père juif pied noir conjure son angoisse d’un prochain Holocauste en rédigeant des listes de tâches à faire. S’ajoute à ça un frère hyperactif et des grands-parents nostalgiques de l’Algerie.

Mais la vie d’Esther bascule quand ses parents l’inscrivent chez l’ennemie : une école catholique dans le quartier le bourgeois de la ville.

Ce roman est un une vraie pépite. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur, enlevée et rythmée qui nous interroge dans notre rapport à la normalité.

C’est à la fois drôle et grave, ou l’absurde est présent constamment.

L’histoire de cette petite fille est bouleversante.

Je me suis retrouvée en elle car moi aussi j’ai vécu dans une famille anticonformiste dans les années 80. J’étais comme Esther, constamment à la recherche de la normalité, à mentir à l’école par honte d’avoir des parents “bizarres” et par peur d’être mise de côté ou pire d’entre la cible des injures et des insultes.

Un roman nous plonge dans les méandres des vies à contre courant, emportant son lot de drames et moments déments.

J’ai beaucoup aimé.

📖L’as-tu lu ?

📖📖Quand as tu pensé ?