Smita est une intouchable, une nettoyeuse de latrines, un métier qui se transmets de mère en fille. Elle vit en Inde et rêve d’offrir à sa fille un vie meilleure loin des castes, de la pauvreté et du sort réservé aux femmes. Mais son mari n’est pas d’accord. Commence alors une fuite désespérée avec sa fille de 6 ans, en chemin, elles changent de direction pour trouver la paix intérieure.
Giulia vit en Sicile et travaille avec son père dans l’atelier familiale avant de découvrir que l’entreprise est au bord de la faillite et criblée de dettes. Aidé d’un homme qui est bien loin de son univers, elle va se battre pour sauvegarder l’entreprise familiale, même s’il faut tout révolutionner.
Sarah est une avocate féroce et réputée de Montréal, intraitable et ne vivant que pour son travail, elle découvre qu’elle a un cancer du sein. Elle va alors se rendre compte que son monde est peuplé de requins et où la maladie n’est pas acceptable. Entre coups de couteau dans le dos et retournement de vestes, Sarah va se confronter à un bien dure réalité.

Ces trois femmes ne le savent pas encore mais elles sont liées.

Un récit émouvant et passionnant. Trois parcours qui s’emmêlent dans un tresse. Chaque héroïne est une mèche de vie.

L’injustice est présente dans ces trois chemins, l’avenir est incertain et on est tenu en haleine. Non seulement pour savoir comment ces femmes vont s’en sortir mais aussi de quelle manière sont elles liées.
Injustice en Inde avec la pauvreté, injustice social avec la dure loi des entreprises qui doivent licencier et injustice au travail avec la mise au placard des malades.

J’ai aimé le style et j’ai ressenti des émotions fortes, de la tristesse à la colère, en passant par la joie.
Un livre à dévorer, le seul hic… il est beaucoup trop court !

La tresse de Laetitia Colombani
Le livre de poche