Attention, coup de coeur !

Justine est aide-soignante et, faute de connaître son histoire de famille, elle se passionnons pour celle d’Hélène, pensionnaire dans la maison de retraite ou travaille notre héroïne.
Justine va peu à peu découvrir la vie romanesque d’hélène, petite fille illettrée qui rencontre Lucien en 1933, l’amour de sa vie, il lui sera arraché par la Gestapo, puis déporté. Tout le monde le croit mort, mais Hélène sait que c’est faux grâce à la mouette qui l’a accompagnée jusqu’à la fin.

Ce roman est un chamboule-tout. Il met nos émotions à rude épreuves. Les secrets de la famille de Justine sont troublants. Au fil des pages, les personnages nous touchent, on prend conscience de leur rôle plus qu’important dans la vie de Justine. 
Les divagation d’Hélène nous poussent la larme à l’œil.
Nos deux héroïnes sont tellement originales qu’on s’attache éperdument à elles deux.
Ce roman est poétique à souhait et très addictif, impossible de le refermer avant la dernière page.
En finissant la lecture, on ne peut s’empêcher de regarder le ciel pour trouver notre oiseau et on voudrait enfouir nos souvenirs heureux dans une valise bleue.

Que dire des secrets de famille. Ils sont douloureux, l’amour en est le point central. Mais c’est aussi l’amour qui fait mal et qui creuse peu à peu dans les corps et les âmes des personnages.
On fait des sauts de cœurs à chaque page.

Il était dans ma PAL depuis longtemps, comment ai-je fait pour ne pas l’ouvrir plus tôt ?
Lisez-le sans attendre.