Tami est mariée à Scott, ils ont deux filles adorables. Tami est entourée de Mirabelle et Béatrix, ses deux meilleures amies. Tami entretient une relation amicale plus particulièrement forte avec Mirabelle.
Tout va pour le mieux jusqu’au jour où la police débarque pour arrêter Scott. Mirabelle l’accuse d’agression sexuelle.
Le monde de Tami va s’écrouler au fur et à mesure des révélations sur les agissements de son mari et le passé trouble de Mirabelle.

Qui croire ? Son mari et ses lubies sexuelles ? Mirabelle, sa meilleure amie qui a commis de lui dire certaines choses ?
Que sait Beatrix et que cache t’elle ? Et ce tableau ? Quelle histoire cache t’il ? Des questions dont on attend les réponses avec impatience.

Les rebondissement vont bon train, au milieu du livre, un choc qui relance l’intrigue et l’emmène vers d’autres pistes.
Tami est au centre de cette histoire et ses remises en questions permanentes sont des pics à glace dans le coeur. On souffre avec elle.

714 pages écrites en tout petits caractères dans lesquelles on se plonge sans pouvoir s’arrêter.
Entre non-dits, mensonges, suspicions, doutes, révélations et rebondissements jusqu’à la dernière page, tout est parfaitement rythmé et nous sommes tenus en haleine jusqu’au bout avec ce rebondissement final que je n’avais pas vu venir !
Haletant à souhait !

Il y a aussi de l’amour et de la passion entre les personnages et leurs histoires. On se retrouve beaucoup en Tami, on déteste Scott, on a pitié de Béatrix, on est triste pour Mirabelle. Que de sentiments pour tous des personnages qu’on adore ou qu’on aime détester.

Les pétales de sang de Dorothy Koomson
Editions Charleston