Chère Najat,

Il y a quelque temps, j’ai envoyé une lettre à Vincent et Benoît au sujet de la réforme des rythmes scolaires, dans laquelle j’exposais mes craintes (c’est là).

Vincent ayant brillé par son “lancé de réforme à moitié travaillée dans nos faces” et Benoît ayant, lui aussi, brillé par son mini mandat de ministre de l’éduknat pile poil pendant les grandes vacances, je compte sur toi pour nous éblouir mais pas avec des conneries steuplé!

Je dois t’avouer que je t’aime beaucoup. L’année dernière, je t’ai brièvement rencontré et serré la main en te disant que “je crois en toi”. Tu ne t’en souviens sûrement pas! Je te trouve brillante (malgré la réforme débile du congés parental que tu nous as pondu) (mais ce n’est pas le sujet du jour) et, quoi qu’en dise le torchon Closer, une femme forte alliant vie de maman et vie de politique tout en restant belle et classe (sur ces derniers points, je te déteste en vrai).

Najat-Vallaud-Belkacem-
Fais pas la maligne veux tu!

Aujourd’hui, je t’écris pour te raconter comment se sont passées ces cinq premières semaines d’école sous la réforme des rythmes scolaires.

Pour te remettre dans le contexte, voici comment ça se passe dans ma petite école de campagne qui comporte une classe de maternelle, une classe de CP/CE1 et une classe de CE2/CM1 et CM2, le tout pour une cinquantaine d’élèves:

  • Périscolaire de 7h45 à 9h.
  • Classe de 9h à 12h.
  • Cantine avec repas livrés de 12h à 14h.
  • Classe de 14h à 16h15.
  • TAP de 16h15 à 17h15.
  • Garderie de 17h15 à 18h.
  • Il n’y a pas de cantine ni de garderie le mercredi après midi.

Regardons comment ça se passe pour les enfants si tu le veux bien.

fatiguée après l'école
Heureusement qu’elle a des parents “coussins”

Je te fais un topo de ce que j’ai constaté et à en discuter avec toutes les mères et tous les pères de mon village, nous sommes tous d’accord sur deux faits:

  • Nos gosses sont beaucoup plus fatigués qu’avant.

Se lever cinq jours par semaine est difficile pour eux. Ils sont claqués dès le mercredi soir.
Tu vas me dire qu’avant, ils se levaient aussi pour aller chez la nounou, le centre de loisirs ou encore chez papi et mamie! Oui c’est vrai, la différence c’est qu’ils n’y allaient pas pour travailler! Le cerveau ne fonctionnait pas comme à l’école et ils revenaient le soir fatigués physiquement. Maintenant, ils sont fatigués physiquement mais aussi intellectuellement  et ont plus de mal à se remettre. Ils sont donc énervés, et faut le dire, super chiants!

Oui, tu penses sûrement que je chipote, mais en tout cas, c’est mon ressenti et ce que je constate avec ma fille de 7 ans!

Certains parents ont arrêté les activités extra-scolaires parce que soit c’était le samedi matin et il faudrait encore une fois se lever tôt. Soit c’est le mercredi après midi mais ça les fatigue encore plus…

Nous avons fait le choix de continuer mais en changeant d’activité pour avoir un cours de mercredi après midi à 17h. Pour nous, il était hors de question de sacrifier cette activité qu’elle adore énormément!

Encore une fois, tu vas dire que je chipote, mais je ne veux pas que ma fille soit une machine à apprendre que par l’école!

  • Ils ont plus de temps d’école qu’avant!

Incroyable non? Et pourtant vrai! Quinze minutes de plus sur 4 jours, ça fait une heure de plus par semaine!

Ce sont les TAP. Certes, ils ne sont pas obligatoires, je peux très bien récupérer ma fille à 16h15. Moi je peux. Mais des milliers de parents ne peuvent pas juste parce qu’ils travaillent (oui je sais c’est dingue!).

Dans mon école, le TAP n’en ai pas vraiment. En fait, c’est une étude pour les primaires. Sauf le vendredi où ils font de l’origami.
Pour les maternelles par contre, il s’agit juste d’une garderie. Ah oui, la réforme est à la charge des communes. Et dans ma commune de 500 habitants, nous n’avons pas les moyens d’engager quelqu’un pour ça….

De plus, ces TAP sont payants. 1,80€ l’heure. Ce qui ne change rien pour moi, l’année dernière je payais déjà pour l’étude et je n’ai qu’un enfant concerné. Mais pour les autres, ça fait un trou dans le budget. J’ai vu la facture de mes voisins avec deux enfants, je trouve ça fou!

Maintenant regardons comment ça se passe niveau “logistique”.

le chemin de l'école
En route mauvaise troupe!

Pour les parents travaillant à l’extérieur et/ou dans les villes voisines, il a fallu trouver des solutions alternatives, surtout pour le mercredi. Grand-parents dispo, nounou, s’arranger au boulot ou s’entraider.
Sachant que dans mon bled, il n’y a qu’une nounou débordée et pas de garderie, imagine le bordel!

Dans mon cas personnel, je travaille à la maison mais je ne gagne pas suffisamment ma vie pour assurer une vie correcte à mon foyer. Je suis donc à la recherche d’un emploi. Mais à cause de cette réforme, je suis obligée de chercher un emploi dans lequel je peux être absente le mercredi ou un emploi très proche de chez moi pour avoir le temps de récupérer ma fille à l’école le mercredi midi pour l’emmener au centre de loisirs d’à côté (donc faire le taxi, c’est bien, l’essence c’est pas cher…).

Oui parce que je n’ai pas de papi ou mamie de dispo, ni de nounou libre, et le centre de loisirs le plus près ( à 3kms), bah y a pas de transport mis en place pour y aller!

Tu vois un peu de casse tête, surtout que niveau boulot, c’est juste pas du tout la joie hein!

Et je ne suis pas la seule dans ce cas. Loin de là! Je suis, comme des milliers de femmes, la personne à ne pas engager! Imagine le combo femme + mère  = chieuse qui va briser les coronès des patrons en ne venant pas le mercredi et en se barrant à 17h30 faute de mode de garde… Sympa….

Bref, ma chère Najat,

Je me pose beaucoup de questions quant à l’utilité de cette réforme. En tout cas, pour les enfants et les familles, qu’est ce que ça apporte de plus?

J’vais te le dire: DES EMMERDES!

Nos enfants sont fatigués alors qu’au départ, c’était fait justement pour éviter cette fatigue (CQFD hein!).

L’école est gratuite, certes, mais tous les services autour sont payants! Et la plupart des familles ne peuvent pas s’en passer (boulot toussa toussa)!

Et cherry in the cake, les mères sont  encore une fois privées de carrière professionnelle! Pourquoi? Parce que infliger des rythmes encore plus fous à nos enfants, plus le coût des cantines, TAP et autres frais de garde que ça engendre, plus les déplacements sur les lieux de travail, bah ça équivaut à bosser dans le vide. Financièrement, on ne s’y retrouve pas en plus de ne voir nos enfants que très peu. Sympa la vie de famille donc…

(Oui, je dis juste “les mères” parce qu’en réalité, dans la vraie vie tu vois, bah ce sont les mères qui sont le plus au chômage et/ou qui ont les emplois les plus précaires!)

Cette fucking réforme, sur le papier, ça faisait rêver! Mais dans la réalité, c’est juste n’importe quoi!

Alors que comptes-tu faire pour ranger un peu le bordel que t’ont gentiment laissé tes prédécesseurs?

Harmony (qui déteste vraiment cette réforme)