Marceline, 80 et quelques années, vit Impasse de Colibris depuis plus de 60 ans avec son mari Anatole.
Dans cette impasse, vit aussi d’autres octogénaires. Plus qu’une rue c’est un petit village, leurs enfants ont appris à marcher, à faire du vélo sur cette place. C’était une vrai communauté joyeuse qui vivait là.
Mais 60 ans plus tard, les haies ont poussées et les habitants ne se parlent qu’en cas d’extrême nécessite.

Mais quand le maire décide de raser l’impasse des Colibris pour y construire un groupe scolaire, les petits vieux se regroupent et forment les “Octogeniaux” pour tenter d’éviter le pire.

Ce livre est un coup de ♥️. Virginie Grimaldi nous offre là le plus beau de ses romans.

On y retrouve évidemment l’humour décapant de l’auteure. Les personnages sont terribles et terriblement attachants. La plume de Virginie Grimaldi est encore plus lumineuse et drôle.

Pour moi, c’est du Grand Grimaldi.

L’auteure nous transporte dans un roman en deux temps. D’un côté les actions rocambolesques des octogénaires, qui sont tous incroyables, et de l’autre, les souvenirs de Marceline où drames et bonheurs sont au rendez-vous.

Je ne peux que vous dire de le lire, il est tout simplement génial et très très bien écrit. Une vraie bulle de décompression. Entre rire et émotions.