Je t’ai raconté ma soirée avec Céline Dion mais pas ce qui s’est passé après.

Bah laisse moi te dire que je suis la reine de la poisse !

Après avoir taillé la bavette avec Céline, ma copine et moi devons rentrer chez nous. De Paris, à 2h du mat, il n’y a que 1h30 de route. Et en plus, pas besoin de GPS, je connais bien la route ! Nous partons donc de l’Arc de Triomphe et de ses Champs Elysées direction les quais de Seine pour rejoindre l’A4.

Mais, à quelques mêtres de l’autoroute A4, nos estomacs se sont réveillés et on aurait bien bouffé un Big Mac, histoire de partir en forme ! Donc, je demande à Gogole mon ami qui me dit que le Macdal boulevard du Temple est encore ouvert. Ok, on y va. Oui bon ça fait un détour, mais c’est pas grave, il n’y en a pas pour long et à 2h du mat ça roule bien dans Paris.

Et là, c’est le drame… Le Macdal est fermé… déception, colère, tristesse, pleurs et tout et tout (bah oué on avait la dalle hein!).

Une fois remises de nos émotions, nous décidons de rentrer parce qu’à Reims, il y a pas 1 mais 2 Macdal qui sont ouverts 24h/24h, Et oué, on est peut-être en “province” mais on peut bouffer du Gras Burger à n’importe quelle heure dans notre “petite bourgade” !

Ok, faut juste patienter 1h30, le temps de rentrer.

Donc je rebranche le GPS direction la maison parce que là, je ne sais pas trop où je suis, ni comment reprendre les quais.

Et puis d’un coup, d’un seul, je me retrouve à passer la porte de la Chapelle et à m’engager sur l’A1 en direction de Lille. Direction Nord donc, alors que je veux aller à l’Est… Mais qu’est-ce qu’il a foutu ce foutu GPS ?

Bon, c’est pas grave je connais aussi cette partie, je vais reprendre l’A86 jusqu’à Nogent-sur-Marne d’où je reprendrai l’A4 (merci mes nombreux aller-retours à la capitâââle hein!). C’est dans quelques kilomètres et ça va aller.

Et puis…. Le drame numéro 2…. l’A86 est fermée…. Pourquoi ? J’en sais foutre rien bordel de merde (oui, à ce moment, là, je commence à m’énerver…).

J’ai donc 2 choix, soit je continue sur l’A1 jusqu’à sortir à Aulnay-sous-bois et à reprendre la route de Soissons, soit, je redescends sur Paris, je prends le périph jusqu’à la porte de Bercy pour rechoper l’A4. Sauf que le temps de réfléchir à tout ça, nous étions déjà tout prés de Aulnay-sous-bois.

Tu vas dire ouf, tu t’en sors. Sauf que….

Oui, sauf que nous avons été sotte toutes les deux… Bah oui, on a décidé de redescendre sur le periph. Donc, nous avons pris la prochaine sortie qui nous a mené tout droit à Garonor, tu sais, la plateforme logistique de maboule où tout est en sens unique et qui n’est pas flippante du tout la nuit…

Il est 3h15 du matin, nous arrivons sur Paris et là…. c’est le drame numéro 3… Oui, oui (et son taxi jaune pourri que j’aurais dû prendre plutôt qui est le chien de Mickey bordel…) (c’est le moment du craquage…)

Sauf que… j’ai suivi le putain de GPS qui m’a emmené du mauvais côté du périph. Tu vas dire que j’aurais pu m’en rendre compte et sortir pour le reprendre dans le bon sens. Mais mon bon sens à moi commençait à se faire la malle depuis l’arrivée de sa copine la fatigue.

Bref, je persiste et je dis que quit à faire le tour de Paris, je m’en fous, je reste sur le périph jusqu’à la porte de Bercy. NA !

Nan parce que là, normalement, nous devrions être au Macdal avec un Big mac alors qu’on est encore en train d’essayer de Sortir de Paris (bordel, j’en ai marre) !

Et là… Oui, tu le vois venir, le drame numéro 4….. Il y avait des panneaux d’affichages qui disaient que la porte Maillot était fermée. Ok, on s’en fout, c’est pas là qu’on sort.

AHAHAHAHAHAHA (pardon c’est nerveux). En fait, c’est pas la porte Maillot qui est fermée, c’est TOUT LE FUCKING PERIPH A PARTIR DE LA PORTE MAILLOT BORDEL A CUL SAMYARE LA FLUTE ! (pardon de crier mais bon, voilà hein…).

Je me retrouve donc à sortir obligatoirement du périph pour me retrouver…. avenue de la grande armée avec l’Arc de Triomphe au bout… là d’où nous sommes parties quelques heures plus tôt….

J’hésite à m’arrêter et pleurer ou m’arrêter et me pendre…

Finalement, je décide de (re)traverser les Champs Elysées (encore une fois) et de reprendre les quais à la Concorde pour rattraper l’A4 et enfin rentrer ! C’est facile, c’est tout droit !

Et là…. Non tu ne rêves pas…. C’est le drame numéro 5…. Au niveau de Bercy, à l’entrée même de l’autoroute A4, celle qui nous fait rentrer à la maison…. Bah là, à cet endroit précis, il y a des putains de barrières qui ne sont pas là pour faire jolies puisqu’elles sont là pour FREMER l’A4….

Je ne sais pas je….

Il est 4h15, j’hallucine et je me dis que j’ai dû faire des trucs pas cools dans mes vies antérieures pour avoir autant de poisse !

Mais bon, on est à deux doigts de la sortie de Paris et j’ai pas fait tout ce chemin pour craquer à 2cm du bol de sangria hein ! Je prends à droite au pif, parce qu’il n’y a pas de déviation indiquée et que je n’ai plus confiance en mon GPS et là, non c’est pas le drame parce que pour la première fois de la nuit, j’ai eu le nez fin et j’ai pu rattraper l’autoroute quelques kilomètres plus loin.

Et ensuite, j’ai tracé ma race tellement j’en avais ras la touffe, oué j’étais au moins à 132km/h woohoo, j’suis trop rebelle !

Et une fois arrivées à Reims, on n’avait plus envie d’un Big Mac mais d’un café. Il est 6h du matin, ma copine doit se lever dans 30 minutes pour emmener les gosses chez la nounou et aller au boulot et moi, je décide de faire les 30 minutes qui me séparent de la maison pour aller m’affaler dans mon lit et dormir un peu !

Une nuit blanche à mon âge… j’suis trop vieille pour ces conneries !

Non, je n’ai pas fait de détours !

Et au final, on ne sait pas vraiment pourquoi ces routes étaient toutes fermées mais le lendemain (enfin quelques heures après notre passage) Trump arrivait à Paris… Coïncidences ? Je ne crois pas !