C’est le dernier roman de Baptiste Beaulieu aux éditions Mazarine.

Jean est un jeune médecin dont le père tombe dans une profonde mélancolie. Passant le voir au cabinet médical, ce dernier va révéler quelque chose à son fils avant de faire un malaise.

Moïse, le grand père de Jean, n’était pas celui qu’on croyait.
Dans une malle, des carnets écrits par Moïse à une certaine Anne-Lise vont chambouler la vie de nos héros.
Dedans, il raconte sa vie à cette mystérieuse femme. Des lettres écrites à la même dates mais jamais envoyées.
Moïse raconte son passé de prisonnier de guerre et sa plus grande histoire d’amour.

Jean décide alors de partir à la recherche des brides de vie de son grand père à la demande de son père. Entre le petit village de la Meuse, jusqu’à Champigny en passant par Cologne, Jean n’a pas fini d’être surpris par ce qu’il lit dans ces carnets.

Que dire…cette histoire est une pépite.

Sous couvert d’un très grand secret, on plonge dans l’horreur de la deuxième guerre mondiale et en parallèle, on suit les recherches de Jean, prêt à tout pour retrouver l’amour paternel, quite à inventer des histoires d’amour pour faire accepter la sienne.

Baptiste Beaulieu nous livre ici un très beau roman dans lequel on se plonge. Les lettres de Moïse sont comme des doudous qu’on a envie de serrer contre soi tant elles sont à la fois dures et remplies d’amour. Des larmes, ça oui on en verse. Des sourires, ça aussi on s’en colle sur le visage. Et de l’espoir, beaucoup d’espoir.
J’ai aimé la plume douce et fluide de l’auteur et le rythme qui fait qu’on ne s’ennuie pas un moment.

Et cette histoire et aussi une histoire vraie. Baptiste Beaulieu recherche encore Anne-Lise et nous demande de l’aider. 
J’ai très envie de savoir s’il l’a trouvé.

Bref, un beau coup de cœur pour ce livre. Lisez le, il vous fera du bien.